//

La pension alimentaire, une ressource financière que l’on peut assurer

Pierre-Antoine et Alexandra vivaient en parfaite harmonie. Ils avaient des rêves et se voyaient vivre ensemble pour l’éternité. De leur union, deux beaux enfants sont nés, Félix et Juliette. Aujourd’hui, les enfants sont âgés de 4 et 6 ans. Tranquillement, la monotonie du quotidien s'est installée et des conflits ont surgi. Le couple a fini par s’éloigner et il s’est séparé.
Bien évidemment, il n’est jamais facile de se séparer. De nombreux aspects sont à considérer: la garde des enfants, le partage des biens, la vente ou non du domicile familial, le déménagement des enfants de leur milieu de vie, etc. Bref, les enjeux sont grands et l’aspect financier est un sujet délicat pour plusieurs parents. Les dépenses qui étaient communes et partagées deviennent soudainement un sujet de discorde.

Au fil des années, nous avons remarqué que la pension alimentaire pour enfants peut devenir également un sujet sensible. Toutefois, il est indispensable de calculer la pension alimentaire que doit verser le parent payeur puisqu’elle permet de combler les 9 besoins essentiels de l’enfant l’alimentation, le logement, la communication, les vêtements, les soins personnels, les activités sportives et loisirs, l’inscription scolaire et les fournitures de base, les transports et l’entretien).

Saviez-vous que l’on peut assurer la pension alimentaire pour enfants? Effectivement, si le décès d’un des deux parents survenait, celui qui prendrait soin de l’enfant aurait les ressources financières nécessaires. La perte d’un parent est inimaginable pour un enfant. S’il devait en plus être déraciné de son milieu de vie par manque de ressources financières, la situation pourrait devenir encore plus difficile à supporter pour lui. Quoi faire pour éviter cette situation ? Une assurance vie temporaire peut être prise sur la vie des parents ou du parent payeur de pension. Le montant du capital d’assurance est calculé en fonction des sommes versées mensuellement pour l’enfant et selon les années restantes à payer. Par la suite, la protection d’assurance est réduite ou annulée lorsque l’enfant n'est plus considéré à la charge des parents ou du parent payeur. Si tel est votre cas, vous pourriez même inclure à l’assurance votre montant de cotisation au REEE de l’enfant. Ainsi, la cotisation se poursuivrait malgré le décès du parent.

L’article du Code civil du Québec sur la survie de l’obligation alimentaire prévoit même une clause sur la réclamation à la succession jusqu’à 12 mois de pension alimentaire à la suite du décès d’un payeur de pension. Informez-vous!

Bref, pourquoi ne pas assurer la qualité de vie de votre enfant?
Informez-vous, c’est simple et rapide.

Nathalie Poulin, conseillère en sécurité financière
*source : article 684-688 Code civil du Québec

Comments are closed.